(Dé)constructions : ingénieures, mécaniciennes et inventrices en littératures de jeunesse

Concevoir, fabriquer, réparer : telles sont les activités de certains personnages présents dans les littératures de jeunesse. Traditionnellement, ces travaux à la fois théoriques et manuels sont associés au genre masculin[1] et l’on voit fleurir de nombreux personnages qui s’y livrent dans la fiction, à l’image de David Kostyk dans Grisha de Leigh Bardugo, du père de Tobie Loness dans le roman éponyme de Timothée de Fombelle, de Sid, le terrible voisin d’Andy dans Toy Story, de Bob le Bricoleur ou Jimmy Neutron. Ces figures se conjuguent volontiers avec d’autres, comme celle du magicien pour David Kostyk ou du savant fou pour Sid (l’expression « savante folle » est d’ailleurs bien plus rare, comme le personnage qu’elle désigne).
            Quelques figures féminines émergent toutefois dans les littératures jeunesse dont certains romans proposent des ingénieures, des mécaniciennes et des inventrices de talent. Si les termes de cette triple dénomination ne renvoient pas aux mêmes réalités, notons qu’ils dialoguent souvent entre eux dans les fictions que nous avons étudiées. Ainsi, certaines inventrices fabriquent elles-mêmes les objets qu’elles ont imaginés, des mécaniciennes réparent des machines tout en en inventant d’autres, tandis que le métier d’ingénieure se dessine devant plusieurs personnages.
            Après avoir esquissé un portrait de ces protagonistes, souvent brillantes, nous interrogerons leur capacité à subvertir les normes genrées. Par les rôles qu’elles occupent, ces figures féminines parviennent-elles finalement à déjouer les stéréotypes, à faire fi des injonctions sociales ? Notons d’ailleurs que certaines d’entre elles vont à l’encontre des règles établies dans leurs sociétés respectives et souhaitent, parfois, renverser le système en place. La question de l’égalité et des droits des femmes sous-tend d’ailleurs la plupart des romans, de façon explicite ou voilée. Les personnages d’ingénieures, de mécaniciennes et d’inventrices semblent particulièrement bien se prêter à l’incarnation de figures contestataires, elles qui transgressent déjà les normes par leurs fonctions.
            Dans le but de mettre en lumière des figures féminines marginales, qui s’extirpent des représentations traditionnelles, voire sexistes, nous examinerons sept romans contemporains, parus entre 1999 et 2022 qui appartiennent majoritairement au genre de la fantasy : Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire (Lemony Snicket), La Passe-miroir (Christelle Dabos), Les Mystères de Larispem (Lucie Pierrat-Pajot), Engrenages et Sortilèges (Adrien Tomas), Aberrations (Joseph Delaney), La Ville sans vent (Éléonore Devillepoix) et Le Club du Calmar Géant (Alex Bell).

Continuer la lecture de (Dé)constructions : ingénieures, mécaniciennes et inventrices en littératures de jeunesse

Compte-rendu : En quête d’un grand peut-être

Guide de littérature ado

Tom et Nathan Lévêque

(Éditions du Grand Peut-Être, 2020)

© Éditions du Grand Peut-Être. Illustration de couverture : Tom Haugomat.

 

Continuer la lecture de Compte-rendu : En quête d’un grand peut-être

Compte-rendu : Comprendre la littérature de jeunesse

Le livre du MOOC de lUniversité de Liège

Valérie Centi, Vincianne DAnna, Daniel Delbrassine et Björn-Olav Dozo

(Pastel / Lécole des lettres, 2022)

© Pastel / Lécole des lettres. Illustration de couverture : Sébastien Pelon.

 

Continuer la lecture de Compte-rendu : Comprendre la littérature de jeunesse

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search