« J’ai été montagne et j’ai été oiseau » : la figure du dragon chez Pierre Bottero

Une adolescente de treize ans bascule dans un Autre monde, Gwendalavir, où elle apprend qu’elle possède des pouvoirs et que ses parents biologiques sont retenus prisonniers dans un endroit inconnu. Ainsi pourrions-nous résumer, à grands traits, l’intrigue de La Quête d’Ewilan, une trilogie de fantasy jeunesse écrite par Pierre Bottero et publiée en 2003. Dans les années qui suivent, trois autres romans viendront compléter La Quête et lui offrir une suite (Les Mondes d’Ewilan, 2004-2005), puis un autre cycle (Le Pacte des Marchombres, 2006-2008) naîtra sous la plume de l’écrivain français. Cette dernière trilogie, qui se déroule également sur les terres de Gwendalavir, sera consacrée à un personnage déjà présent dans La Quête et Les Mondes : Ellana.
      L’Autre monde qui sert de cadre aux aventures des héroïnes est un monde médiévaliste, préindustriel, peuplé d’une faune et d’une flore spécifiques. Parmi le bestiaire qui se déploie dans le cycle de Gwendalavir, nous avons souhaité tourner notre attention vers une créature emblématique de la fantasy : le dragon. En nous fondant sur les trois trilogies susmentionnées, nous dégagerons des pistes d’analyse et proposerons quelques premières réflexions sur le dragon botterien, tour à tour gardien à affronter, victime à libérer, figure tutélaire, totémique, voire divine.

Bottero Pierre, Lylian, Baldetti Laurence, Vial Nicolas, La Quête d’Ewilan, t.5 Al-Poll, Paris, Éditions Glénat, 2017, p. 16.
© Glénat, dessin de Laurence Baldetti.

Continuer la lecture de « J’ai été montagne et j’ai été oiseau » : la figure du dragon chez Pierre Bottero

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search