Dans le conte, la clef : le pouvoir libérateur des contes dans La Passe-miroir et Biotanistes

Cet article s’inscrit dans le douzième numéro de la revue Fantasy Art and Studies, sur le thème « Fantasy et contes de fées ». Vous pouvez le retrouver en libre accès ici.

Résumé :

La Passe-miroir de Christelle Dabos et Biotanistes d’Anne-Sophie Devriese sont des romans de fantasy Young Adult ultracontemporains mettant en scène le futur de notre monde. Dans chacune des œuvres, des contes de fées s’offrent aux lecteurs et lectrices. Ulysse (Biotanistes) est colporteur et transmet des réécritures de contes au gré de ses voyages, tandis qu’Ophélie (La Passe-miroir) est quelques temps vice-conteuse à la cour du Seigneur Farouk. Dans ces romans, les contes deviennent des clefs. D’une part, leur fonction symbolique permet la transmission de messages cachés, voire codés, visant à faire progresser l’intrigue. D’autre part, ces histoires sont aussi des clefs dans le sens où elles visent à libérer les personnages, prisonniers de leur condition ou de leur environnement. Mais les contes semblent également attester d’un pouvoir créateur, voire démiurgique, et participent à la naissance de nouveaux mondes. Tout en interrogeant la place du conte et son fonctionnement dans la narration des romans, nous nous intéresserons aux pouvoirs libérateurs, politiques et créateurs de ces brefs récits devant amener à « renverser l’Ordre »[1].

DEVRIESE Anne-Sophie, Biotanistes, Chambéry, ActuSF, « Naos », 2021. © ActuSF, illustrateur : Zariel.
DABOS Christelle, La Passe-miroir, Paris, Gallimard Jeunesse, 2013-2019, t.1 Les Fiancés de l’hiver, 2013, t.2 Les Disparus du Clairdelune, 2015, t.3 La Mémoire de Babel, 2017, t.4 La Tempête des échos, 2019. © Gallimard Jeunesse, illustrateur : Laurent Gapaillard.


[1] Anne-Sophie DEVRIESE, Biotanistes, Chambéry, ActuSF, « Naos », 2021, p. 423.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search