Habiter le ciel : les cités flottantes de la fantasy jeunesse

Résumé :

Les Chroniques du bout du monde, La Passe-miroir, La Cité du ciel et Steam Sailors sont des cycles de fantasy jeunesse ultra contemporains. Si ces romans se déroulent tous dans des mondes imaginaires différents, ils ont pourtant une caractéristique commune : leur intrigue se joue, en totalité ou en partie, dans des villes flottant dans les airs. Ces cités présentent des façons d’habiter particulières : certaines villes sont amarrées à une planète, tandis que d’autres sont construites tout à la verticale. Entre espaces surplombants et espaces surplombés, l’habiter change radicalement puisqu’un rapport de domination est instauré. Sortes de planètes Terre miniatures, ces (v)i(l)les flottantes, espaces hétérotopiques par excellence, semblent idéales et eutopiques à première vue. Mais, elles sont surtout décrépites, dangereuses et autoritaires. Pour Spic, Ophélie et Sera, découvrir la ville et y habiter, c’est aussi grandir et perdre de sa candeur car le milieu influence les personnages. En ce qu’ils habitent la ville, ceux-ci se projettent et se fondent en elle de sorte qu’il est difficile de savoir si les protagonistes sont déterminés par leur milieu ou s’ils le déterminent. Sanctaphrax, Infraville, la Citacielle, Babel, Port‑Regal, la Cité du ciel ou Kaolin : tels sont les noms de ces espaces urbains aériens investis et recréés par les auteurs contemporains pour la jeunesse que nous nous proposons d’étudier dans une triple perspective géocritique, écocritique et mésocritique.

Cet article est paru en 2022 dans l’ouvrage collectif Habiter les espaces autres de la fiction contemporaine. Utopies, dystopies, hétérotopies dirigé par Maude Deschênes-Pradet et Christophe Duret.

 

Image par ImaArtist de Pixabay



Citer ce billet
Florie Maurin (2022, 29 mai). Habiter le ciel : les cités flottantes de la fantasy jeunesse. Fantasy jeunesse. Consulté le 3 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ookl

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search